TARIF FORFAITAIRE DE LIVRAISON DE 10€ SUR TOUTES LES COMMANDES EN TOUT TEMPS !

Snowflakes in July - Le tout dernier chapitre

Snowflakes in July - Le tout dernier chapitre

J'espère que tu vas bien, que tout le monde va bien chez toi et que tu gardes espoir alors que nous vivons les derniers jours de 2020.

À ce moment précis l'année dernière, nous revenions tout juste d'une résidence de 4 jours de concert à New York City, et Alex et moi partions pour Tanger, où nous avions un important rendez-vous, avant de nous envoler vers la Virginie, pour célébrer les fêtes de fin d'année dans un temps plus clément que ce que Montréal avait à nous offrir...!

Je me souviendrai toujours de ce moment, alors qu'il se faisait un peu tard le soir du 23 décembre lorsque j'ai raccroché le téléphone et révélé un secret à Alex : "Nous sommes invités à rejoindre nos chers amis de ...And You Will Know Us by the Trail of Dead pour une tournée de 25 concerts à travers l'Europe de février à mars !" J'ai tout de suite pensé que ce serait une opportunité fantastique pour Alex de répondre à certaines des questions et soucis personnels qu'il avait concernant les tournées. Les deux derniers mois avaient été une merveilleuse aventure, et contrairement à la folie habituelle des tournées lorsque nous étions dans Your Favorite Enemies, Alex semblait avoir aimé le temps que nous avions passé à Hambourg et à New York. Ce que je ne l'ai jamais vu faire au cours des cinq dernières années de YFE, surtout sur la route. C'était donc prometteur, mais je savais que ce n'était pas à moi de le guider dans toutes les directions potentielles concernant son voyage musical, cela devait être sa décision. Nous l'avions déjà suffisamment poussé dans le passé et Alex était clairement différent depuis qu'il était revenu de Tanger, alors je lui ai dit que je le soutiendrais quelle que soit sa décision, même si j'en étais VRAIMENT heureux.

Je n'ai pas été très surpris quand Alex m'a rejoint plus tard dans la nuit avec 2 verres de Johnnie Walker Blue, que nous ne buvons que lorsque nous pensons que nous sommes sur le point de prendre une décision importante, quand nous savons que cela va être un moment déterminant ensemble... Nous avons un peu parlé, mais ce qui fut partagé était significatif, je le savais. Et même si 2020 restera à jamais dans les mémoires comme une année terrible dans l'histoire récente de l'humanité, je pense que ce genre de moment incroyable permet de réfléchir ou de réévaluer ta vie d'une certaine manière... ou du moins de penser à ce que tu veux faire de ton existence... Et finalement, quand je repense à ce qui a suivi le 15 mars, je suis en paix avec la façon dont nous avons décidé de faire de cette tragédie un genre de rassemblement positif, où chaque occasion de communier était une opportunité de faire un pas affirmé dans la lumière. Et perdre des amis remet en perspective toutes les tournées et les festivals retardés... Cela te ramène à ta propre fondation, à ta propre mesure de foi en l'avenir et tes désespoirs quotidiens. C’est un combat constant et nous savons à quel point nous sommes bénis de faire partie d’une communauté très solidaire. Nous voulions donc offrir ce même esprit d’accueil et de soutien, afin que nous puissions faire face à l’obscurité tous ensemble.

C'est pourquoi, rétrospectivement, je serai à jamais reconnaissant de l'opportunité et du fabuleux privilège que nous avons de connecter avec vous d'une manière si significative... Oui à travers la musique d'Alex, mais comme il a continué à insister lui-même, à travers ce que signifie communier en formant une unité ! Donc, que ce soit lors de notre tournée européenne début 2020, suivie par les sessions Upper Room Studio, jusqu'au récent concours des éditions spéciales de vinyles lathe cut et de la riche interaction que nous avons à travers Le Club, je suis reconnaissant de toutes les manières possibles de marcher avec vous dans ce voyage unique d'amitié et d'humanité. C’est inestimable car c’est un cadeau généreux que nous nous offrons.

Comme Alex l'a écrit dans son essai qu'il a fait à Tanger, le temps n'a qu'un mouvement... C'est difficile de se libérer de sa nature implacable et aussi fou que cela puisse paraître, pour moi c'est quand je t'écris une missive, une carte ou un courriel que je me sens libre de tout ce qui est plus "temporel"... Donc lancer le dernier des cinq vinyles de la série est encore plus particulier pour moi, et "Snowflakes in July" étant la chanson la plus intime et personnelle qu'Alex ait écrite sur "Windows in the Sky", cela fait de cette occasion une merveilleuse célébration de joie, fantastique et vivifiante.

Suite au dernier message que je t'ai envoyé, qui revenait sur la façon dont la chanson "Lavender Sky" est née pendant que nous étions tous à Tanger, Alex et moi venons d'avoir une conversation au téléphone à propos de nous, nous demandant comment nous allions vraiment, tous deux étant très épuisés par toutes les émotions intenses que nous avons vécues en naviguant à travers les hautes vagues et les forts courants d'une année qui ne semble pas prête à se terminer pour l'instant. Nous nous sommes rappelés à quel point cette année a été incroyablement occupée même si nous sommes restés à la maison. Ce fut incroyable de revisiter tous les moments et projets auxquels nous avons eu le privilège de donner vie, à la hauteur de la bénédiction que nous avons tous les deux pu partager avec vous depuis le début de 2020 ! Irréel.

De chaque EP que nous avons sorti à la tournée européenne, la première de The Hunter à Paris, chaque moment unique en direct que nous avons partagé depuis le Upper Room Studio, le projet Silence is Murder après le meurtre horrible de George Floyd, jusqu'au projet Alive, qui nous rappelait que c’est normal de se sentir confus et angoissé, mais qu'il ne faut pas le vivre tout seul, et bien sûr, ce concours des cinq éditions de vinyle de collection qui se déroule depuis le mois d'octobre ! Et ce n'est qu'une partie de ce que nous pouvons officiellement partager avec vous à ce stade... ;)

Alex m'a dit : "Tu sais, ma plus grande préoccupation à propos des tournées était que les chansons perdent leur parfum unique, leur signification et les moments qu'elles gardent en vie... C'est ce que la répétition fait à tout ce qui était autrefois singulier. Je n'étais pas vraiment inquiet d'être aussi malade que jadis, je ne suis plus cette personne. C'est plus de perdre quelque chose que je n'étais pas prêt à lâcher qui me faisait peur. Mais j'ai connecté avec des gens, avec qui j'ai pleuré à la table de merchandising, j'ai eu des conversations incroyablement inspirantes, j'ai partagé des sentiments très intimes avec eux, j'ai eu le merveilleux privilège d'accueillir ceux qui comme moi avaient besoin d'être reçus... Tous ces moments... Cela m'a fait réaliser que je transformais chacune de mes chansons en quelque chose qui était encore plus grand que toutes les émotions qui leur ont donné vie, et cela me transformait à chaque fois aussi. Et c’est ce qui me donne encore plus envie de vivre dans un tel courant de vie... C’est juste difficile à expliquer."

On a alors commencé à parler de ce dernier chapitre, de ce dernier vinyle, de cette chanson si significative qu'est "Snowflakes in July". Je lui ai demandé ce qu'il ressentait par rapport à cette chanson, à ce moment précis, alors que nous terminons ce qui semblait être l'année la plus épanouissante de nos vies, et commençons tout juste à réaliser à quel point nous sommes différents de qui nous étions à cette même date l'an dernier.

Et il a dit : "Tous les souvenirs qui ont façonné la personne que je suis, qui donnent étrangement un sens à tout ce silence qui me remplit depuis des années, qui m'ont aidé à affronter le vide que je ressens encore aujourd'hui quand je pense à la fin comme une simple image sur laquelle les couleurs s'estompent aussi vite que nous regrettons chaque promesse non tenue, sachant qu'un jour, toujours trop tôt, la seule chose qui compte, c'est la mesure de l'amour que nous avons partagé avec les autres. C'est ce qui définira l'image de nous-mêmes dont les gens se souviendront lorsqu'ils se tiennent devant nous, parti comme un flocon de neige en juillet... C'est ce que je ressens... Un peu plus en paix que je peux peut-être comprendre."

Après avoir raccroché, ces mots simples continuaient de résonner dans mon esprit. "La mesure de l'amour que nous avons partagé avec les autres..." J'ai trouvé que c'était si beau, si puissant, une telle invitation inspirante. Alors que tout semble s'effondrer parfois, comme ce fut le cas pour Alex lorsqu'il est arrivé pour la première fois à Tanger, une histoire que j'espère vraiment qu'il partagera avec vous tous un jour, cette invitation à s'offrir à d'autres dans le besoin, sachant que nous ne serons jamais oubliés quand nos moments de désespoir viendront... C'est ce qui compte le plus... Le don de l'amour est gratuit, mais ça nous coûte tout ce que nous avons... Surtout quand on a été meurtri, blessé ou brisé par l'amour, c'est difficile de croire en sa nature libératrice pour toujours et encore plus de vouloir s'offrir à nouveau...

“La mesure de l'amour que nous avons partagé avec les autres...” est ce qui demeure au coeur de "Windows in the Sky", l'esprit dans lequel il a été conçu, et "Snowflakes in July" l'incarne avec une honnêteté grandiose...!

J'ai décidé d'écouter la chanson juste après la fin de ma conversation avec Alex, ne sachant pas vraiment comment terminer ce message. Je n'ai pas écouté cette chanson depuis que nous l'avons jouée en direct le 26 juillet dernier, et j'ai été une fois de plus frappé par ces mots :

There will be time for you and I
For morning tides to lift us all back into the lights
There will be time
So real

----------

Il y aura un temps pour toi et moi
Pour que les marées de l’aube nous emportent à nouveau vers les lumières
Il y aura un temps
Si réel

Tellement d'espoir.. Tellement de paix… Tellement de délicatesse… Mais tellement de puissance en même temps !

Je suis très excité par ce dernier chapitre ! Je suis vraiment impatient de partager ce moment incroyablement touchant et inspirant vécu alors que nous étions en direct en juillet dernier pour jouer la chanson "Snowflakes in July", filmée live depuis le Upper Room Studio et enregistrée directement sur vinyle avec vous tous !

IMPORTANT : Le tout dernier vinyle de cette édition lathe cut collector de "Snowflakes in July" sera disponible le mercredi 16 décembre prochain, à partir de 10h, heure du Québec (16h, heure de France), pendant 48 heures ! Note la date dans ton calendrier !

Entre temps, je t'invite à télécharger le EP si tu ne l'as pas encore fait !

Prends soin de toi et garde espoir !

Ton hôte et ami,
Jeff

Article précédent
Article suivant
Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique