TARIF FORFAITAIRE DE LIVRAISON DE 10€ SUR TOUTES LES COMMANDES EN TOUT TEMPS !

Je voulais vous partager cette conversation entre Alex et moi...

Je voulais vous partager cette conversation entre Alex et moi...

J'espère que tu vas bien ! Il est encore tôt en ce jeudi matin alors que je commence à écrire ces mots, assis dans ce que j'appelle mon "bureau". Ici, c'est en général très calme avant 8h, le niveau d'énergie de ce qu'Alex appelle la "Noise Factory" est encore en veille. Par ces termes, il fait référence au type de tempo ascendant de la vie qui jaillit dans le bâtiment alors que 9h se rapproche... Ensuite, l'espace se remplit de grandes conversations à propos d'idées, des nouvelles du jour, de musique, de sport, de politique, et ainsi de suite.

Je viens de raccrocher avec Alex, qui est maintenant de retour dans sa maison au beau milieu des montagnes de la Virginie. C'est toujours étrange pour moi quand il s'en va comme nous sommes toujours ensemble habituellement. Nous sommes le genre d'amis qui s'appellent en pleine nuit pour continuer de parler de projets ou qui s'invitent à prendre un café pour parler d'une idée donc c'est étrange de lui parler au téléphone alors que d'habitude, il débarque dans mon bureau le matin, précédé par de la musique jouant à fond depuis un vieux iPad au son horrible et suivi par ses fidèles compagnons MacKaye et Leonard... La seconde où il arrive, tout le monde sait que la journée peut aller dans toutes sortes de folles directions !

Peu importe la distance, qui n'est qu'un concept quand tu as un lien véritable avec quelqu'un, je pense que c'est bon pour lui de prendre un moment pour reprendre son souffle. C'est très stupéfiant pour nous de se trouver à ce moment précis dans nos vies personnelles... Je n'aurais jamais prédit il y a 14 mois que la première apparition publique d'Alex depuis qu'il était parti à Tanger environ 3 ans plus tôt serait parmi l'un des concerts les plus attendus de tout le 40ème Festival International de Jazz de Montréal. Je savais probablement plus que quiconque que c'était une chose de voir les posters du concert d'Alex partout dans la ville et une autre de vraiment le voir être sur scène ce soir-là... Je ne le connais que trop bien.

C'est pourquoi c'est vraiment spécial pour moi de simplement prendre le temps de repenser à tout ça... Pas seulement pour moi personnellement, mais de voir le véritable voyage que ça a été pour tous ceux impliqués, de méditer sur tout ce que nous avons vécu, tout ce que nous avons traversé avant et après ce que j'identifie personnellement comme Alex acceptant d'être ce que j'ai toujours cru qu'il était depuis notre première rencontre il y a deux décennies; un artiste profond et authentique, unique et singulier... Il va probablement me détester de le mettre sous les projecteurs, mais être aussi proche de lui nous fait parfois oublier les combats émotionnels majeurs qu'il a dû vivre pour non seulement partager son album avec le monde, mais pour s'exposer comme il l'a fait à travers celui-ci. Raison pour laquelle, selon moi, il y a un avant et un après Festival International de Jazz de Montréal. Tout ce qui s'est passé entre ce moment jusqu'à celui de jouer "Windows in the Sky" lors de nos Upper Room Sessions a enclenché cette marche vers tout ce qui pourrait venir ensuite... Ça me rappelle aussi que le titre de notre dernière tournée européenne n'aurait pas pu être mieux choisi : “A Slow Pace Of Peace To Come” (Un rythme lent de paix à venir)…

Aussi étrange que ça puisse paraître, je pense que je comprends peut-être un peu plus maintenant ce que ça pouvait vouloir dire à ce moment-là pour lui - même s'il n'y a rien de vraiment "lent" dans nos vies. Il a fallu beaucoup de temps et créer votre propre chemin n’est jamais facile; c'est aussi déroutant et frustrant que parfois désorientant et déchirant. Alex m'a dit il y a longtemps, alors que nous étions au milieu d'une crise au sein de notre communauté, que la vraie récompense n'est jamais dans l'accomplissement en soi, mais en sachant que vous avez décidé de grandir au-delà de votre propre foi et de vos désirs de ramener tout le monde à la "maison", que le reste n'est qu'un mélange de chance ou de malchance, d'essoufflements ou de dénégations. Cela semblait énigmatique à l'époque, mais assis ici aujourd'hui, partageant ces mots avec vous sans aucun filtre, cela a du sens pour moi, d'autant plus que nous regardons vers l'avenir, en nous demandant quelle pourrait être notre prochaine destination.

C’est drôle parce que pour Alex, ce n’est jamais vraiment la destination, mais plutôt le voyage en lui-même. Ce qui est à venir n'est jamais une simple question avec lui... Et l'appel téléphonique de ce matin n'a pas fait exception ! Je lui ai dit ce que beaucoup d’entre vous me disent, à quel point vous appréciez ses lettres, ses blogs et ses idées, mais aussi comment plusieurs d’entre vous ont continué à suggérer qu’il crée une sorte de publication sur "Windows in the Sky" dans son ensemble, qui inclurait la signification des chansons comme il a récemment partagé pour "Lavender Sky" et "Snowflakes in July" autant que des réflexions, et ainsi de suite. Je lui ai rappelé à quel point nos téléphones sont remplis de photos, les nombreuses interviews qu'il a faites pour tous les types de médias à travers le monde, et tous les différents textes qu'il a écrits qui n'ont jamais été publiés nulle part... Il n'a pas dit un mot... ce qui signifie je l'ai fait réfléchir !

J'ai ajouté : "Tu sais, mon frère, il ne s'agit pas de fermer quelque chose... Je sais que nous n'arrêtions pas de dire que c'était la "fin d'un chapitre" mais tu n'as eu de cesse de mettre une nuance avec la marche à travers laquelle nous grandissons d'un moment à l'autre. Peut-être qu'il pourrait être très significatif de partager ce témoignage vivant, de réfléchir aux moments incroyables et émouvants exposés à chaque étape de cet incroyable voyage entre le moment où tu t'es enregistré à l'aéroport de Montréal pour partir à Tanger et le moment où tu es revenu dans ce même aéroport à la fin de notre dernière tournée. Toutes les joies, les moments difficiles, les sourires, les larmes, le soleil et la pluie et tout ce qu'il y a entre les deux... Je te laisse y penser, mais peut-être que c'est quelque chose que tu pourrais envisager... Une forme de livre d'images de ce voyage unique..." Oui, je peux être très insistant, surtout quand je sais que ce serait une exploration visuelle très spéciale sur le voyage. Il a ri... ce qui signifie que j'ai attiré son attention !

Il a changé de sujet pour revenir à la séance vidéo à venir et à quel point il est bizarre pour lui de dormir dans son propre lit après avoir vécu près de 6 mois sur la route. Il a ensuite dit qu'il prendrait le temps de considérer ma suggestion de "transition" plus naturellement vers ce qui pourrait venir ensuite... Nous avons raccroché en riant. Je lui ai demandé d'écrire quelque chose sur la chanson "The Love That Moves (The End Is Beginning)". Il m'a dit, un sourire dans la voix : "Avec tout ce que tu me demandes de faire, tu vas me faire écrire ce livre morceau par morceau sans que je le sache ! Laisse-moi y réfléchir..." Ce qui signifie que je l'ai vraiment fait considérer l'idée maintenant !

Nous avons ri encore et je lui ai dit plus sérieusement que j'étais fier de lui et que je voulais lui rappeler que, depuis qu'il est maintenant de retour à la maison, d'au moins s'assurer qu'il ne manquait pas l'opportunité de faire un livre comme celui qu'il avait écrit sur l'album "Between Illness and Migration" de Your Favorite Enemies. Je crois que c'était un magnifique témoignage d'un moment dans le temps pour lui et le groupe, mais évidemment, je serai à ses côtés s'il est déjà prêt à passer à autre chose... Je suis conscient qu'on lui demande de réfléchir sur le désespoir, le chagrin et l'affliction depuis qu'il a initialement sorti "Windows in the Sky" au Canada en novembre 2018. Il continue d'insister sur le fait que son album était principalement un voyage pour aller au bout de sa propre noirceur afin de trouver de l'espoir et de la lumière, une raison de croire. Et c'est peut-être exactement ce dont nous avons tous besoin maintenant...

SÉANCE VIDÉO - SNOWFLAKES IN JULY

Juste un rappel qu'Alex sera en direct ce dimanche à 9h, heure du Québec (15h, heure de France), pour la séance vidéo "Snowflakes in July" ! Alex répondra aux questions pendant que nous regarderons tous ensemble le concert qui a eu lieu le 26 juillet !

N'oublie pas que le concert inclut aussi une nouvelle chanson, intitulée "Sorrows (If Only I Had Known)", ainsi que “The Love That Moves (The End Is Beginning)”, et aussi “Snowflakes in July”.

N'hésite pas à m'envoyer tes questions pour Alex en répondant à ce message ! Alex partage habituellement quelques scoops pendant ces séances vidéo, alors ne manque surtout pas ça !

Prends soin de toi et garde espoir !
À dimanche !

Ton ami et hôte,
Jeff

REÇOIS UN RAPPEL POUR LA SÉANCE VIDÉO

Article précédent
Article suivant
Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique