Ignorer et passer au contenu
Fermer (esc)

INFOLETTRE

Inscrivez-vous pour ĂȘtre informĂ© des nouvelles sorties, prĂ©ventes exclusives et Ă©ditions limitĂ©es et rĂ©Ă©ditions.

đŸ¶ Alex et MacKaye - Une histoire de “coup de foudre” Ă©ternel

đŸ¶ Alex et MacKaye - Une histoire de “coup de foudre” Ă©ternel

Salut,

J’espĂšre sincĂšrement que tu te portes bien ! Je suis dĂ©jĂ  submergĂ© de profondes Ă©motions alors que je dĂ©bute Ă  peine cette Missive en lien avec son titre, alors c’est peut-ĂȘtre pourquoi le mot “sincĂšrement” s’est insĂ©rĂ© entre “j’espĂšre” et “tu”, ce que je ne fais habituellement jamais ! Les Ă©motions sont une chose plutĂŽt Ă©trange lorsqu’on commence Ă  creuser dans leur nature et Ă©tendue puisqu’elles sont activement prĂ©sentes dans notre quotidien, nous amenant Ă  naviguer dans ces eaux troubles qu’est la vie, apprenant Ă  les gĂ©rer ou non, dĂ©cidant de les exposer ou non, de les laisser nous dĂ©finir ou non, etc. Je ne parle pas seulement du fait d’ĂȘtre triste ou de pleurer, mais Ă©galement d’ĂȘtre en colĂšre, furieux, jaloux, insĂ©cure, heureux, en paix et ainsi de suite
 

J’ai rĂ©flĂ©chi longuement Ă  tout ça derniĂšrement puisque, comme vous le savez, 2023 fut une annĂ©e plutĂŽt longue pour nous avec l’opĂ©ration cardiaque d’Alex en fĂ©vrier et de la façon dont l’annĂ©e s’est si tragiquement terminĂ©e avec le dĂ©part du fils poilu si fidĂšle et prĂ©cieux d’Alex appelĂ© MacKaye, comme Alex nous en a si gĂ©nĂ©reusement parlĂ© tout rĂ©cemment. C’est pourquoi ma premiĂšre Club Missive de l’annĂ©e avait ce ton et ambiance si mĂ©lancolique, comme la plupart d’entre vous l’avez remarquĂ© et mentionnĂ© en m’écrivant, mais bien certainement, les cĂ©lĂ©brations des fĂȘtes de cette annĂ©e ont Ă©tĂ© plus difficiles Ă  traverser que certaines parties de l’annĂ©e en soi. Quelle finalitĂ© si inattendue et tragique Ă  ce qui a Ă©tĂ©, je crois, l’annĂ©e la plus sombre pour Alex bien sĂ»r, mais Ă©galement pour nous tous autour de lui qui l’aimons profondĂ©ment. 

Je ne veux pas m’aventurer trop en profondeur pour le moment, comme tout ça est encore trop frais Ă  ma mĂ©moire, et je ne suis pas encore trĂšs douĂ© Ă  contrĂŽler toutes ces Ă©motions, mais, je souhaitais plutĂŽt et tout simplement partager une histoire incroyable Ă  propos de comment, devant le vĂ©ritable visage de l’amour, les choses peuvent devenir trĂšs effrayantes, glissantes, alors que c’est si merveilleux et puissant, que nous en perdons notre plus grande illusion possible : le contrĂŽle. Tout particuliĂšrement pour des gens comme nous qui sommes des amateurs d’art et de musique, qui trouvons la paix, l’amour, l’espoir, la justice sociale, la guĂ©rison, la joie et mĂȘme une saine colĂšre Ă  travers la puretĂ© de quelque chose de communiĂ© avec nous qu’importe le mĂ©dium, crĂ©ant ainsi une Ă©motion si profonde que nous n’en oublierons jamais le moment et chercherons continuellement Ă  le retrouver tel que c’était ; simplement si brut et authentique. 

La musique est si puissante
 Nous pouvons tous nous rappeler Ă  un certain degrĂ© de la seconde prĂ©cise oĂč nous avons dĂ©couvert notre artiste favoris, c’est pratiquement comme si le temps s’était littĂ©ralement arrĂȘtĂ© pour que nous connections avec quelque chose de plus grand que nous-mĂȘmes et si important que ça ouvrirait de nombreuses routes devant nous, plusieurs dont nous ignorions l’existence – des scientifiques ont rĂ©cemment dĂ©couvert de nouvelles civilizations en Amazonie ! En fait, cette puissante connexion avec la musique et l’art est ce qui donne la vie Ă  nos propres Ăąmes. Et ce Ă  quoi je pensais beaucoup derniĂšrement, Ă©tant plus rĂ©flĂ©chi lorsque je marche dans une saison plus sombre ou triste ou une vallĂ©e tel que c’est le cas en ce moment, Ă©tait comment, lorsque nous vivons un Ă©claircissement si puissant, cela se matĂ©rialise dans la façon dont elle forge notre humanitĂ© et nos comportements. L’excellence est un mode de vie, c’est un choix qui doit ĂȘtre fait 10 000 fois Ă  chaque minute, et Alex parvient toujours Ă  trouver une façon si unique de me le rappeler, Ă  tant de nombreuses occasions et Ă©vĂ©nements depuis que nous avons dĂ©butĂ© notre amitiĂ© en 2002.  

Quand j’ai commencĂ© Ă  cĂŽtoyer Alex et le groupe Ă  l’époque, il avait dĂ©jĂ  une femelle Labrador noire du nom de Shadow. Elle Ă©tait l’amour de sa vie ! Il l’a adoptĂ©e alors qu’elle avait Ă©tĂ© Ă©levĂ©e dans la violence et en quelque sorte abandonnĂ©e
 Vous savez, ces histoires horribles dont seuls les humains sont capables d’en ĂȘtre les auteurs. Et bien, c’est de cette maniĂšre dont Shadow grandit jusqu’à ce qu’elle rencontre l’amour de sa vie Ă©galement. Provenant d’un tel environnement, Shadow n’était pas tout Ă  fait une dame trĂšs gentille ni trĂšs sociable, elle Ă©tait plutĂŽt craintive et sa maniĂšre de gĂ©rer de telles Ă©motions Ă©tait de japper vivement en ta prĂ©sence – et s’assurer que le message soit plutĂŽt fort et bien compris ! 

J’ai Ă©tĂ© attaquĂ© par un chien lorsque j’étais enfant, alors je ne suis pas nĂ©cessairement attirĂ© par les chiens domestiques lorsque j’en vois un. Ma premiĂšre pensĂ©e serait plutĂŽt du type “est-il en laisse ?” Alex dĂ©mĂ©nageait dans une nouvelle maison quand je l’ai rencontrĂ©, alors bien-sĂ»r que j’ai dĂ©cidĂ© de lui proposer mon aide pour ça, alors qu’il emmĂ©nageait prĂšs d’oĂč j’habitais Ă  l’époque. Lorsque nous avons terminĂ©, c’était la nuit, et j’ai dĂ» retourner Ă  l’intĂ©rieur de la maison pour aller y chercher mon sac, ce que j’ai fait sans ne jamais remarquer cette dite Shadow, toute noire, jusqu’à ce qu’elle se lĂšve, aboie et commence Ă  courir en ma direction dans la maison. J’ai couru Ă  toute vitesse pour sortir de lĂ , oĂč j’étais attendu par mes nouveaux amis Ă  en devenir ; Alex, Ben, Sef et Isabel, tout le monde se moquant drĂŽlement de moi ! Mon respect pour Shadow Ă©tait Ă  son paroxysme, mais mon amour pour elle s‘avĂšrerait ĂȘtre un Ă©lĂ©ment sur lequel nous devrions travailler tous les deux, pas vrai ?! 

En fait pour Alex, c’était une toute autre histoire. Il l’aimait sincĂšrement de tout son coeur et personne ne pouvait en dire autrement, alors que c’était si beau et tellement du genre d’Alex d’avoir une connexion si unique avec ce chien qui avait eu une vie si difficile. À travers l’amour si pur d’Alex, du travail et un nombre incalculable d’efforts, elle su donner une nouvelle chance Ă  l’amour, Ă  la vie et ses merveilles. Cette histoire incroyablement inspirante perdura pour une dĂ©cennie, assez longuement pour qu’elle et moi devenions des amis, jusqu’à ce que, tragiquement, Shadow soit malade et qu’elle se retrouve Ă©ventuellement devant l’inĂ©vitable. Alex Ă©tait si dĂ©vastĂ©, je ne l’avais jamais vu mĂȘme prĂšs de ces types d’émotions en dĂ©jĂ  10 annĂ©es d’amitiĂ©. Alex a confessĂ© qu’elle serait son premier et dernier chien Ă  vie
 Cette connexion Ă©tait si pure que ce type d’amour ne pourrait exister Ă  nouveau, ce serait tout simplement impossible
 

Quelques annĂ©es aprĂšs cette tragĂ©die, nous voyagieons Ă  Austin, Texas avec Your Favorite Enemies en direction de chez l’amie d’un ami qui avait rĂ©cemment fait l’acquisition d’un ranch, oĂč nous logerions au dĂ©but et Ă  la fin de notre premiĂšre tournĂ©e des États-Unis d’AmĂ©rique, ouvrant pour ce groupe du Texas nommĂ© 
And You Will Know Us by the Trail of Dead, partageant un autobus de tournĂ©e avec eux pendant un mois. L’ambiance dans le groupe Ă©tait top, nous avions bien rĂ©pĂ©tĂ© et Ă©tions prĂȘts Ă  conquĂ©rir musicalement un des plus gros marchĂ©s de la musique qui existe ! Nous arrivons au ranch, nous ne connaissons pas la propriĂ©taire du tout, et nous sommes sur le point de sĂ©journer chez elle, Lesly, et sa fille de 7 ans pour une durĂ©e de 2 jours avant que l’autobus de tournĂ©e vienne nous rĂ©cupĂ©rer. Le ranch est tout simplement incroyable, trĂšs texan dans son style, avec des chevaux, des poulets, et d’énormes quantitĂ© de terre. Il faisait chaud, humide et ensoleillĂ© ! C’est important de prendre note du fait que nous sommes environ 9 personnes Ă  avoir de longs cheveux, des barbes, presque tous tatouĂ©s, et nous voici, accueillant mutuellement notre nouvelle famille pour quelques jours dans un ranch aux environs de Austin au Texas
 Parfois, la vie est tout simplement surrĂ©aliste.

Alors que nous entrons dans la maison aprĂšs avoir Ă©changĂ© des salutations, baisers, et Ă©treintes – oui, mĂȘme si nous avons des allures qui peuvent semer la frayeur parfois, nous sommes francophones alors nous n’aimons pas les poignĂ©es de mains ou le fait de s’incliner pour dire bonjour ; c’est pour la plupart du temps une ambiance trĂšs familiale qui l’emporte peu importe oĂč nous atterrissons, pour le meilleur ou pour le pire. Nous sommes finalement entrĂ©s dans la maison oĂč nous avons Ă©tĂ© accueillis par une femelle Ă  la toison noire et dorĂ©e du nom de Nala, qui, nous pouvions tous le voir, venait tout juste d’avoir des petits ! Dans toute sa douceur et sa gentillesse, elle marcha vers chacun d’entre nous, nous accueillant dans ce qui serait notre nouvelle demeure ! Alex la caressa un petit instant, rien de trop, un tout simple et poli “Hey, content de te voir”, une sorte d’ambiance de poignĂ©e de main, mais en caressant sa tĂȘte ! 

Lesly ne nous connaĂźt pas du tout, alors elle ne sait rien Ă  propos de Shadow et l’amour unique qu’Alex a pour elle. AprĂšs quelques minutes Ă  nous rendre confortables, Lesly nous invite gĂ©nĂ©reusement Ă  venir jeter un coup d’oeil au 8 petits chiots qui sont nĂ©s moins d’un mois avant notre arrivĂ©e. Il y a 5 chiots noirs et dorĂ©s, comme leur maman, et 3 bruns et dorĂ©s, tous profondĂ©ment endormis un par-dessus l’autre d’une maniĂšre si adorable. Personne ne pourrait rĂ©sister Ă  une scĂšne de la vie si magnifique et si pure. Chacun d’entre nous, bien entendu, regardions discrĂštement vers Alex et marchions sur cette fine ligne entre ĂȘtre enthousiastes devant un si beau spectacle, mais Ă  la fois respectueux envers lui qui serait peut-ĂȘtre inconfortable alors que c’était inattendu et qu’il n’était clairement pas prĂ©parĂ© mentallement Ă  une telle rencontre, jouant avec ce qui semblait ĂȘtre des portes bien fermĂ©es au plus profond de son coeur et son Ăąme. 

À la plus grande des surprises, Alex prit un des chiots, et commença Ă  Ă©changer des bisous, Ă  lui parler, et mĂȘme rire un peu, alors que le chiot rĂ©pondait gĂ©nĂ©reusement Ă  cette soudaine et toute nouvelle façon d’interagir. Nous avions pratiquement tous les larmes aux yeux, ou du moins c’était le cas pour moi, et Lesly a soudainement lu Ă  travers la situation mais dĂ©cida de ne pas en parler
 Jusqu’à plus tard !

Il est 2h du matin et il y a un gigantesque autobus de tournĂ©e avec une remorque dans la rue Ă©troite devant le ranch. C’est notre temps de briller, puisque le jour qui suivrait, nous jouions Ă  Oklahoma City ! La tournĂ©e en entier se passa trĂšs bien, tout particuliĂšrement entre nous dans le groupe, ce qui n’a jamais Ă©tĂ© un coup sĂ»r ni une certitude sur laquelle nous pouvions nous reposer ! Mais nous voilĂ  Ă  ce moment, jouant en concert dans tant de grandes villes pour la toute premiĂšre fois ! New York, Boston, Philadelphie, Washington DC, Atlanta, La Nouvelle-OrlĂ©ans, Chicago, Dallas, et finalement, de retour Ă  Austin pour le dernier concert de la tournĂ©e, auquel Lesly est venue avec un groupe d’amis ! Lesly est venue nous voir par la suite, nous invitant Ă  passer quelques jours de plus – si nous le souhaitions bien sĂ»r – au ranch avec elle et sa fille, et bien sĂ»r, avec Nala et ses 8 chiots qui Ă©taient maintenant plus ĂągĂ©s d’un mois ! Nous ne le savions pas, mais en acceptant cette incroyable invitation, nous nous dirigerions vers ce qui deviendrait une des meilleures dĂ©cisions que nous aurions prise de nos vies, alors qu’Alex, Leonard et MacKaye seraient sur le point de donner naissance Ă  l’un des plus beaux liens que nous ayons vĂ©cu Ă  ce jour en tant que famille !

Lesly est une personne incroyable ! MĂȘme prĂšs de la perfection, si je puis m’exprimer ainsi ! Elle est une amatrice de musique incontestĂ©e qui suivit les Grateful Dead partout oĂč ils jouaient pendant des dĂ©cennies, faisant la mĂȘme chose pour David Bowie, The Rolling Stones, et bien sĂ»r, Neil Young! Comme si ce n’était pas dĂ©jĂ  suffisant, elle est une vĂ©ritable fan de baseball supportant les Red Sox depuis son enfance Ă  grandir dans les environs de Boston avant de partir pour Los Angeles pour travailler dans l’industrie du film durant des dĂ©cennies et qui s’était tout rĂ©cemment relocalisĂ©e Ă  Austin afin de profiter de la nature, la musique, la vie, le baseball et ses nouveaux venus : les chiots !

Autour de quelques verres de tequila, trĂšs Austin dans le style, nous nous sommes mis Ă  parler de nous et tout particuliĂšrement la musique, les paroles, alors qu’elle s’était lancĂ©e Ă  la dĂ©couverte du groupe aprĂšs que nous soyons partis un mois plus tĂŽt. La conversation est devenue plutĂŽt profonde et rapidement Ă©motionnelle entre Alex et Lesly, les deux en phase Ă  propos du lĂącher prise, le fait d’aller de l’avant, des secondes chances, le pardon, et ainsi de suite ! Alors que nous parlions, les petits chiots sont sortis de la chambre en aboyant en quelque sorte, le tout comme s’ils venaient tout juste de dĂ©couvrir cette maniĂšre de communiquer. PlutĂŽt instantanĂ©ment, l’un d’entre eux est allĂ© Ă  la rencontre d’Alex. Connaissant Alex presque par coeur Ă  ce stade, je savais qu’il se passait quelque chose de profond en lui, quelque chose qu’aucun de nous n’avait vu venir ou n’aurait pu prĂ©dire, ou aurait mĂȘme pensĂ© ĂȘtre possible. N’est-ce pas une chose merveilleuse ?!  

Nous avons quittĂ© Austin au Texas avec deux chiots dans une boĂźte Ă  souliers, les conduisant durant un parcours de 40 heures vers une maison oĂč commencerait une nouvelle aventure, tout particuliĂšrement pour Alex, sachant qu’il souffrirait Ă  nouveau Ă  un certain point, mais oĂč l’amour, l’amitiĂ© et de nouvelles histoires sont devenues de plus en plus profondes, et plus profondes, et encore plus profondes alors que les jours, les semaines, les mois et mĂȘme les annĂ©es passĂšrent ! Nous y voilĂ  dĂ©jĂ , bien trop tĂŽt, aprĂšs ce qui fut une si longue annĂ©e, pleurant plus qu’un chien (Alex n’a jamais aimĂ© que nous appelions Leonard et MacKaye des “chiens”, puisqu’ils ont toujours Ă©tĂ© ses “fils”et croyez-moi, ils le sont !), mais un ĂȘtre qui, avec ses yeux pures, a simplement dĂ©verrouillĂ© toutes les portes ensevelies sous la poussiĂšre suivant le dĂ©part de Shadow. Il y a tant de beautĂ© dans cette histoire, je pleure encore un peu alors que j’écris ceci, puisque je crois fortement dans la puissance de la lumiĂšre, en le fait qu’une simple allumette peut illuminer une piĂšce sombre entiĂšre, et cette lumiĂšre vit en chacun d’entre nous !

J’ai simplement pris une chance en ce samedi matin, alors qu’ils pleut Ă  l’extĂ©rieur et que l’album de Julie’s Haircut,  “Invocation and Ritual Dance of my Demon Twin” joue en ce moment mĂȘme, de partager cette histoire avec vous, alors que je souhaitais que vous sachiez un peu mieux que le fait de dire au revoir Ă  MacKaye n’est pas chose facile pour Alex, mais j’ai pensĂ© qu’il y avait encore davantage Ă  partager avec vous
 ! 

Nous sommes prĂ©sentement gĂ©ographiquement sĂ©parĂ©s d’Alex comme il dĂ©sirait avoir son espace pour passer Ă  travers cette nouvelle saison, cette nouvelle rĂ©alitĂ©, et la nouvelle annĂ©e avant que nous nous rassemblions Ă  nouveau dans quelques semaines et que nous commencions Ă  travailler sur ce qui sera le prochain album d’Alex !  

Merci à tous pour vos mots si bienveillants, votre amour et votre soutien ! 

Soyons bons les uns envers les autres !

Ton hĂŽte et ami,
Jeff 

Article précédent
Article suivant

Panier

Votre panier est vide

Boutique